skip to Main Content
#RDO2021 10-13 juin 2021 Romegues pas et reste à 2m de distance [Règles à suivre COVID-19]

Le jour le moins attendu

Le Mourtis, arrivée inédite sur la Route d’Occitanie-la Dépêche du Midi, s’est montré à la hauteur du statut d’étape reine. Le coureur de la Movistar Antonio Pedrero est venu confirmer que la Movistar se montre toujours à la hauteur sur cette épreuve en faisant coup double à l’arrivée avec la victoire d’étape et la prise du maillot orange de leader.

191,8 kilomètres et 4600m de dénivelé positif étaient au programme de cette 3e étape entre Pierrefite-Nestalas, qui retrouvait l’épreuve 10 ans après sa dernière visite et Le Mourtis. Un programme loin de freiner les ardeurs de coureurs qui se sont lancés dès les pentes du col du Tourmalet, premier col répertorié de la journée. Parmi eux nous trouvons Marion Gaillard (Total-Direct Energie) , Dayer Quintana (Arkéa-Samsic), Nicola Bagioli (B&B hôtels), Juri Hollmann (Movistar), Ibon Ruiz (Kern), Mikel Ituria (Euskaltel-Euskadi), Delio Fernandez (Delko), Daniel Navarro (Burgos-BH), le très actif Logan Owen (Trek-Segafredo) et le porteur du maillot à pois Alvaro Cuadros (Caja-Rural). Ce dernier est un des bénéficiaires de la journée car outre le col du Tourmalet passé en tête, il enchaîne ensuite par la côte de Mauvezin, le Cap de la Coste et le col de Larrieu. Une opération qui lui permet de s’assurer définitivement le maillot de meilleur grimpeur de cette 45e édition de la Route d’Occitanie.

La longue transition passant par les thermes de Bagnères-de-Bigorre ou encore la cité médéviale de Saint-Bertrand de Comminges, permet à l’échappée de se recomposer. A Aspet elle est désormais formée de Gaillard, Quintana, Hollmann, Cuadros, Ituria, Fernandez et Navarro (déjà présent sur le Tourmalet), auxquels s’ajoutent le benjamin de cette Route d’Occitanie-la Dépêche du Midi, Jokin Murguialday (Caja-Rural), Ibon Ruiz et Diego Lopez (Kern-Pharma) et s’en va à l’assaut de l’inédit col de Larrieu classé en 2e catégorie et du final de cette étape avec un peloton contrôlé principalement par les équipes Trek-Segafredo (avec d’ailleurs un Jacopo Mosca étincelant), Cofidis et Ag2r Citroën.

Au pied du col de Menté, classé lui en 1re catégorie, les choses sérieuses commencent. Navarro s’isole en tête mais le peloton force l’allure. C’est sur les pentes de ce col que l’espagnol Antonio Pedrero (Movistar), aidé un temps par son équipier Gregor Mühlberger, place une attaque qui se révèle décisive. Derrière l’occitan au passeport britannique Simon Carr (EF Education First Nippo) et l’italien Giuilo Ciccone (Trek-Segafredo) se retrouvent en contre avant d’être rejoint par un trio hispanique, Oscar Rodriguez (Astana-Premier Tech), Cristian Rodriguez (Total-Direct Energie) et Jesus Herrada (Cofidis). Même en unissant leurs efforts ils ne peuvent que constater un écart qui va en grandissant. Sur la ligne Pedrero s’impose avec 40 secondes d’avance sur Herrada, 43 sur Oscar Rodriguez et 46 sur Ciccone, Cristian Rodriguez et Simon Carr. Arrivée 8e à 1 minute 21 secondes, Elie Gesbert (Arkéa-Samsic) est le premier français du classement général. Lui qui doutait de sa condition au matin de cette étpae a pu se rassurer en vue de l’étape de demain sur le chemin des Chateaux Cathares et une sompteuse arrivée à Duilhac-sous-Peyrepertuse qui pourrait correspondre à ses qualités. Quant au classement général, vue la condition affichée par le nouveau leader Antonio Pedrero et son avance au général, il sera difficile d’empêcher le sixième succès au classement général d’un coureur de l’équipe Movistar depuis 2011 sur la Route d’Occitanie. Rien que pour ça, il faudra un épisode consacré à l’épreuve occitane dans la série El dia menos pensado qui fait la joie des fans de cyclisme sur Netflix.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top